Maternité : du temps pour soi

science-feminine-Avoir-du-temps-pour-soi

Le moment de solitude de Valérie Masson-Delmotte, climatologue : Échange avec un directeur de laboratoire. Je pars en congé de maternité. Il me dit : « ah, c’est bien, tu pourras profiter d’être au calme, loin du labo, pour rédiger ton habilitation à diriger des recherches ». J’ai aussi un enfant de 18 mois et je suis enceinte de 7 mois 1/2 à ce moment là… Je n’ai pas rédigé mon HDR, mais j’ai ensuite finalisé une publication dans « Science » en m’occupant du deuxième bébé, avec une collègue italienne qui était dans la même situation (difficile de planifier les coups de fil pour cibler les moments où les deux nouveaux-nées dormaient en même temps). Parfois, l’absence de sommeil est favorable à la productivité scientifique…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s