Ne pas se fier aux apparences – First impressions

ne-pas-se-fier-aux-apparences

Cliquez sur l’image pour agrandir

Le moment de solitude de Stéphanie Jean-Daubias : Jeune maître de conf, on me prenait régulièrement pour une étudiante. J’ai toujours considéré que c’était lié à mon âge et non à mon genre, mais il y avait peut-être un peu des deux… Maintenant que je suis Professeure des Universités, j’ai l’impression qu’il y a un peu de sexisme insidieux : il semble tolérable et même toléré que des femmes soient maîtres de conf, mais prof, quand même, il ne faut pas pousser ! Il m’est arrivé plusieurs fois de me trouver dans des réunions où je n’étais pas connue à l’avance de l’assemblée en sentant un regard interrogateur (« c’est qui cette minette, qu’est-ce qu’elle fait là, à quoi elle sert ? »), qui se transformait peu à peu en respect au fil de mes interventions. Je ne pense pas que des hommes aient jamais senti une telle suspicion dans la même situation…

Tout statut confondu, j’ai parfois du mal à être prise au sérieux sur les aspects techniques. Ça semble parfois être surprenant qu’une femme qui assortit sa coque de téléphone et son bracelet connecté à ses tenues peut être aussi geek que ses collègues mâles…

IN ENGLISH

ne-pas-se-fier-aux-apparences-en

As a young Assistant Professor, I was often mistaken for a student. I always thought it was because of my age and not my gender, but it was probably both… Now that I am a full Professor, I’m under the impression that there is some insidious sexism: it seems tolerable, and even tolerated, that women are Assistant Professor, but full Professor, better to push that far! It happened several times that I attended meetings where I was unknown to other participants and felt questioning gazes (“What is that chick, why is she here, what is she useful for?”), which little by little changed into respect over the course of my contributions. I doubt that men ever felt such suspicion in the same situation…
Whatever my status, I sometimes have a hard time being taken seriously on technical matters. It seems surprising that a woman who matches her outfit to her phone cover and connected wristband can be as geeky as her male colleagues…

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Ne pas se fier aux apparences – First impressions »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s